RTL

Support média : Radio, Internet

Diffusion géographique : Internationale

Zone géographique : France

Sous-titre : RTL toujours avec vous

Site web : www.rtl.fr

Pays du siège : France

Ville : Paris

Adresse : 22 rue Bayard,, 75008 Paris

Date de création : inauguration officielle de Radio-Luxembourg le 15 mars 1933

Propriétaire : RTL Group, filiale de Bertelsmann

Statut : SA

Président du directoire  : Christopher Baldelli

Directeur de l’information, membre du directoire  : Jacques Esnous

Directrice de la rédaction  : Catherine Mangi-Dessarts

Médiateur  : pas de médiateur.

Quelques chiffres…

Détenteurs du capital  : CLT-UFA, filiale à 100% du groupe de média RTL-Group, qui fait lui-même partie du groupe multinational Bertelsmann.

Chiffre d’affaire  : celui de RTL-Group était de 5 889 millions d’euros en 2013.

Zones de diffusion  :  

Audience  : première radio de France en part d’audience avec 11,1 % (nombre de personnes ayant eu au moins un contact avec une antenne dans une journée de semaine (source Médiamétrie, 2013/2014).

Effectifs  : 100 journalistes

Régie publicitaire  :  IP France

Historique :

La Compagnie luxembourgeoise de radiodiffusion (CLR), société de droit luxembourgeois, est constituée le 30 mai 1931. L’inauguration officielle de Radio-Luxembourg a lieu le 15 mars 1933 avec un concert de musique légère enregistrée. Radio-Luxembourg diffuse chaque soir ses programmes, de 19h à 23h, en allemand, français et flamand.

Le 1er février 1954, à 13h10, l’Abbé Pierre lance son fameux appel sur les ondes de Radio-Luxembourg pour venir en aide aux sans-abris. En quelques minutes, le standard de la radio est saturé.

En 1964, la mise en service d’un nouvel émetteur ondes longues en fait l’une des plus puissantes stations du monde.

La radio est rebaptisée RTL le 11 octobre 1966 par Jean Prouvost.

Depuis le début des années 80, elle demeure la 1ère radio de France en termes d’audience (sauf au début des années 2000, où elle se fait devancer brièvement par NRJ).

La station émet en grandes ondes (234 kHz) et, depuis 1986, en modulation de fréquence (104.3 MHz à Paris).

En 2005, RTL fut la 1ère radio à rendre disponible la plupart de ses émissions en podcast.

Premier groupe audiovisuel européen, RTL-group possède en 2014 53 chaînes de télévision et 28 stations de radio dans 12 pays.

Réponses complètes

1.1. – Code ou charte interne ? : Non

L’un des traits saillants de « l’esprit maison », c’est la discussion, favorisée par la taille relativement modeste de l’équipe de rédaction (100 journalistes de la base au sommet). Dès qu’il y a un souci ou une angoisse, la porte du bureau du directeur de l’information et de la directrice de la rédaction est ouverte. La nécessité d’une charte ou d’un code ne se fait donc pas sentir au quotidien.

1.2. – Quel contrôle de leur application ? : Non pertinent

2.1. – Société De Journalistes / Société De Rédacteurs ? : Ancienne et solide

La Société de Journalistes de RTL, créée en 1976, est l’une des plus anciennes de l’audiovisuel français. Ses cofondateurs, Roger Priouret et Philippe Alexandre, sont deux figures de la station. En 2012, tous les membres de la rédaction en font partie. L’élection du bureau a lieu tous les deux ans. Les statuts de la SDJ sont en train d’évoluer : elle devrait s’ouvrir aux pigistes permanents. La culture « maison » n’étant pas fondée sur le rapport de force, la SDJ est considérée moins comme un contre-pouvoir que comme un « organe de vigilance ».

2.2. – Retour critique sur la production journalistique ? : En continu

Les sujets traités à l’antenne sont évalués et débattus au fil des quatre conférences de rédaction qui ponctuent la journée. Un « débriefing » se fait également en continu, souvent de façon très informelle. Tout le monde se parle et le contrôle sur l’information s’exerce en temps réel.

2.3. – Quels systèmes de recherche et de rectification des erreurs ? : En amont et en aval

S’il y a une erreur dans un papier, la correction peut se faire en amont, tous les sujets étant écoutés avant d’être diffusés. Ensuite, le matin, le secrétaire de rédaction peut également intervenir sur ce qui est déjà « en boîte ». Enfin, concernant le direct, si une erreur est dite à l’antenne, elle est rectifiée dans la foulée, à partir du moment où elle a été identifiée.

3.1. – Quel lien entre valeurs du média et contenus publicitaires ? : Vigilance et contrôle

RTL est une radio privée, qui vit de revenus publicitaires (même si, par ailleurs, elle est tenue également aux obligations du service public, par exemple en termes de temps de parole des candidats pendant des élections). Le volume publicitaire, déterminé par la direction de l’entreprise, est contrôlé. Il est arrivé que la SDJ intervienne pour signaler un flou « troublant » entre une chronique et une publicité. Un « jingle » a donc été inséré entre les deux pour marquer la frontière entre le terrain de l’annonceur et celui de la rédaction (donc de l’information). Quoi qu’il en soit, la ligne éditoriale de RTL étant de « sortir de l’info », ce principe s’applique aux sujets économiques comme aux autres, quand bien même ce sujet concernerait un annonceur et serait polémique.

3.2. – Quel arbitre en cas de litige ? : Résolution avant litige

Lorsque le format d’une publicité ressemble trop à un format journalistique, une discussion est entamée avec la régie publicitaire. La négociation est toujours privilégiée.

3.3. – Quel cadre pour les parrainages et les partenariats éditoriaux ? : Deux types différents

RTL engage deux types de partenariats. Le premier peut associer la station un « produit culturel », comme par exemple un film (« The Artist »). Ainsi, Jean Dujardin a été interviewé aussi bien dans les journaux de la rédaction que dans des émissions rattachées à la direction des programmes. C’est donc un échange, qui se fait dans l’intérêt des uns et des autres.

Autre type de partenariat : celui avec la presse, tel le prix RTL/Lire, décerné chaque année depuis 1993 à un roman, par des libraires et des auditeurs. Il s’agit, là aussi, d’intérêts bien compris, l’idée étant d’être à la fois interactif, accessible au grand public et de privilégier la qualité.

4.1. – Quelle gestion des voyages de presse et des journalistes « embarqués » ? : Rares et non annoncés

Par principe, aucun journaliste ne part en voyage de presse sans le feu vert de la direction de la rédaction. Dans les faits, ces voyages de presse sont de plus en plus rares, la rédaction les finançant dans leur quasi-totalité, en prenant soin de rechercher - sauf urgence extrême - des billets à des prix compétitifs afin de multiplier les reportages. L’autofinancement de ces déplacements est motivé par le souci d’éviter tout conflit d’intérêt. Ainsi, pour les congrès médicaux, où les frais sont souvent pris en charge par des laboratoires pharmaceutiques, c’est RTL qui paye le prix du billet et l’hébergement du journaliste dépêché sur place.

4.2. – Quelle résolution des conflits d’intérêt avec le propriétaire ? : Pas de conflit

Le propriétaire est un groupe de presse européen : RTL se positionne un peu comme un « satellite de l’empire ». Les relations entre la direction de la station et les actionnaires restent totalement étanches.

4.3. – Quelle gestion des pressions politiques et économiques ? : Rares

Cela s’explique sans doute par la puissance de RTL, première radio de France en termes d’audience.

4.4. – Quel traitement du fait divers ? : Culture du scoop

Pas de charte spécifique, bien que RTL accorde une grande importance aux faits divers. Une cellule police-justice, nantie de 4 journalistes aguerris, fonctionne à temps plein. L’objectif est de « sortir » le maximum d’informations : c’est une culture du scoop. Reste que l’information est doublement vérifiée. Et qu’un certain nombre de principes éthiques sont respectés. Ainsi,

lorsque l’on interroge l’un des protagonistes d’une affaire, il lui est toujours précisé que cette interview est amenée à être diffusée. S’il refuse, sa volonté est respectée.

4.5. – Quels critères de publication des photos / de diffusion des images tournées ? : Sans objet (Radio)

4.6. – Quel traitement des photos ou vidéos amateurs ? : Images rémunérées

Il existe, sur le site internet « RTL.fr », une rubrique intitulée « RTL Témoins » où les auditeurs peuvent envoyer des images d’actualité. Si leur photo est sélectionnée, elle est rémunérée à raison de 25 euros. C’est le service internet qui gère cet espace, réparti en sous-rubriques (« Actu », « Sports », « Nature », « Animaux », « People », etc.). Mais l’équipe internet, composée de journalistes, étant elle-même physiquement intégrée dans la rédaction de RTL, là encore la discussion est de mise.

4.7. – Quel statut pour les blogs de journalistes permanents ou pigistes ? : Bénévole

La tenue d’un blog est une activité bénévole, laissée à la discrétion des journalistes, peu nombreux, faute de temps le plus souvent. Une règle d’or : lorsqu’un journaliste dispose d’une information exclusive, il la diffuse non pas sur son blog mais à l’antenne.

4.8. – Quelles conditions pour travailler « sous couverture » ? : Très rare

Pour des raisons évidentes d’équipement…

5.1. – Poste de médiateur, quelle interface avec le public ? : Pas de médiateur mais…

Des émissions toujours plus nombreuses donnent la parole aux auditeurs, notamment pour réagir sur les questions d’actualité.

Le blog « les auditeurs ont la parole » est également géré par deux personnes de RTL et donne la possibilité à chacun d’apporter des témoignages, de poser des questions sur le fond ou la forme d’une information traitée à l’antenne mais aussi de participer à des « sondages » sur des thèmes très précis et qui résonnent avec le contenu de l’antenne.

5.2. – Rubrique « Courrier des lecteurs » ? : Pas spécifique à la rédaction

Il existe bien un service « Réponse aux auditeurs », mais il concerne toute la maison (information et programmes) et il n’est pas diffusé à l’antenne.

5.3. – Quelle gestion du « Droit de réponse » ? : Au cas par cas

5.4. – Visites du média ? : Oui

Ces visites sont gérées par le service de presse et/ou la régie publicitaire.

5.5. – Des rencontres avec le public ? : Pas avec la rédaction sauf…

Lorsque RTL délocalise ses rendez-vous, à l’occasion d’un événement en province ou lors d’un Salon (celui de l’agriculture à Paris par exemple), le public peut venir assister au journal sur place.

5.6. – Coordonnées des journalistes à la disposition du public ? : Oui

Possibilités d’envoyer un mail : prénom.nom(arobase)rtl.fr ou un courrier postal à l’adresse du siège parisien de la radio.

5.7. – Quelle gestion des forums sur internet ? : Modération en externe

Le filtrage des commentaires se fait avant leur mise en ligne pour les articles et une demi-heure après leur mise en ligne pour les blogs.

6.1. – Vers une imprimerie verte ? : Non pertinent

6.2. – Infrastructure et logistique raisonnées ? : Embryonnaire

Recyclage du papier utilisé par la rédaction.

6.3. – Choix des fournisseurs sur critères durables ? : NC

6.4. – Gestion durable du matériel de tournage ? : NC

7.1. – Quelles initiatives d’éducation aux médias ? : Pas de politique d’entreprise

Les journalistes peuvent, individuellement, intervenir ou s’impliquer dans une école de journalisme.

7.2. – Quel soutien aux médias des pays émergents ? : Pas d’initiative formalisée

Un journaliste tunisien est venu passer 8 jours, en 2012 à la rédaction, mais les occasions sont rares.

8.1. – Quel engagement pour la formation continue ? : Respect des obligations légales

Chaque année, un formulaire est transmis à chaque journaliste pour une demande éventuelle de formation. Libre ensuite à chacun d’y répondre. Beaucoup de demandes concernent l’apprentissage des langues (anglais, arabe).

8.2. – Transparence des rémunérations ? : Non

8.3. – Quels bénéficiaires de la taxe d’apprentissage ? : NC

9.1. – Quelle prise en compte de la RSE ? : En cours de réflexion